sublayer

La myélite transverse

La myélite est une affection de la moelle épinière qui regroupe « tous les câbles électriques » avant que celles-ci se répartissent au niveau des organes dont elles ont la prise en charge.

en savoir plus
Les causes

Les causes sont dans la plupart des cas d’origine infectieuse (mycoplasme, EBV, CMV…). Parfois des maladies auto-immunes (dysfonctionnement des cellules qui devraient normalement nous protéger et qui se retournent contre nous même).

en savoir plus
Les manifestations

Elles surviennent de façon brutales : les enfants n’arrivent plus à marcher, à se déplacer. S’associent souvent des difficultés pour uriner et pour aller à la selle (atteinte sphinctérienne) qui signent la gravité de la maladie.

en savoir plus
La preuve de la maladie

L’imagerie par IRM cérébrale confirme le diagnostic en montrant la présence de tâches blanches dans la moelle. Parfois, quand les images sont faites trop tôt elles peuvent ne pas être présentes au tout début, mais cela n’élimine pas le diagnostic.
Une ponction lombaire peut encore une fois montrer une irritation des méninges.

en savoir plus
Evolution

Un tiers des enfants évoluent favorablement, 1/3 gardent des séquelles graves et 1/3 des séquelles modérés. Les signes qui régressent le plus tard sont les atteintes sphinctériennes. A l’heure actuelle, aucun élément clinique ou radiologique ne permet de faire un pronostic sur l’évolution de cette atteinte.

en savoir plus
Traitement

Le traitement de référence reste en période aigue les cures de hautes doses de methyl prednisolone pendant 3 ou 5 jours en fonction de la sévérité de la maladie. Ces cures peuvent être éventuellement répétées en fonction de l’évolution. Parfois des immunoglobulines peuvent être associées sans avoir montré leur efficacité.
La réeducation clinique est un aspect extrêmement important de cette pathologie qui peut être parfois longue dans le suivie et la prise en charge. Un suivi au long cours par les urologues est indispensable.